Calendrier des événements d’Agadir

 

.Cliquez sur le calendrier pour l’agrandir (et re-cliquez sur la nouvelle page pour agrandir encore plus)

..

Peuvent figurer dans ce calendrier, après modération bien sûr, tous les événements qui me seront adressés par mail à l’adresse :
terrier.michel@gmail.com

Avant d’adresser une demande de publication, il convient d’aller consulter la rubrique « PAGES« , « Prévision d’événements » ( dans la colonne de droite) pour voir si une autre manifestation est déjà prévue à la date envisagée, ceci afin d’éviter, dans la mesure du possible des doublons.

La demande devra comporter :
– la date
– l’organisateur, association…
– le lieu
– l’intitulé de l’événement
– l’heure de début (et éventuellement de fin)

 

Publicités

Conférence : le Vitaliseur de Marion et votre santé

Marion Kaplan sera à Agadir du 9 au 11 novembre pour présenter son « Vitaliseur » et tous les bienfaits qu’il peut apporter à la santé.

Vous pourrez assister le 9 novembre à 19 h 00 à la conférence-débat  qu’elle donnera au Sofitel Thalassa Sea & Spa, sur le thème : « toute maladie commence dans l’intestin » et autour de ça, elle présentera la manière de s’en préserver.
Les deux jours suivants, deux déjeuners-débats seront organisés :
– le 10 novembre à 12 H 00 à Crocoparc, sur réservation au 05 28 29 79 31
– le 11 novembre à 12 H 00 à Paradis-Plage Imi Ouaddar, sur réservation au 06 61 65 63 33

Le Vitaliseur maintient les aliments vivants !

Grâce aux progrès considérables de la biochimie cellulaire, la diététique a désormais mis en lumière l’importance des éléments vitaux contenus dans les aliments, vitamines, oligo-éléments et sels minéraux. Le corps en a besoin chaque jour pour se régénérer et vivre harmonieusement. C’est ce qui fait le caractère unique du Vitaliseur qui cuit les aliments à coeur sans dépasser les 95°, contrairement aux cuissons traditionnelles qui dépassent toutes largement 100° :

  • Il maintient la température de la vapeur constante en la régulant
  • Il cuit ainsi les aliments sans les dessécher, et garde vivants tous leurs éléments nutritifs (même les plus fragiles comme la vitamine C)
  • Mauvaises graisses, toxines et pesticides de surface sont éliminés en tombant dans l’eau de cuisson

 

Enseignement supérieur : Plus de 381.000 bourses d’étude en 2018-2019

maroc-diplomatique.net – 16/10/2018

Enseignement supérieur : Plus de 381.000 bourses d’étude en 2018-2019

Un total de 381.783 bourses d’étude devraient être attribuées au titre de la rentrée universitaire 2018-2019, dont 162.283 nouvelles bourses pour les trois filières, a indiqué lundi le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi.

Répondant à une question orale sur « les normes d’attribution des bourses d’étude universitaires« , présenté par le groupe Justice et Développement à la Chambre des représentants, Amzazi a précisé que 147.845 nouveaux bacheliers sont titulaires de bourses, soit un taux de couverture de 73% à l’échelle nationale.

Ce taux s’élève à 80% dans 19 provinces ne disposant pas d’établissements et de cités universitaires, alors qu’il a atteint 100% dans 14 provinces, à savoir les provinces du sud, Jerada et Figuig, a-t-il ajouté.

En outre, le budget alloué aux bourses est passé de 718 millions de dirhams à 1800 millions entre 2012 et 2018, soit une progression de 150,6%.

Dans un souci de promouvoir davantage l’égalité de chance en matière d’accès à la bourse, a-t-il poursuivi, le ministère se penche sur la préparation d’un nouveau décret ciblant les étudiants issus de familles démunies et fondé sur des critères à caractère social, tout en faisant en sorte que le calendrier de l’année universitaire soit pris en compte dans le versement des bourses.

Le ministre a fait savoir que 55.800 étudiants bénéficient du logement, dont 59% de filles, ajoutant que le nombre de cités universitaires a atteint 23, parmi elles deux nouvelles à Safi et Agadir, en plus de neuf internats et 31 résidences d’étudiants.

Pollution : Souss-Massa se dote d’un système de détection

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 15/10/2018

  • Une première au niveau national
  • Un système d’assurance qualité pour la collecte de données en projet
  • D’autres régions, comme Marrakech-Safi et Draâ-Tafilalet, seront accompagnées
pollution-souss-massa-071.jpg

Le projet pilote relatif au système de Mesure Reporting & Verification (MRV) a été lancé la semaine dernière à Agadir, en présence de Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat en charge du Développement durable. Ce système s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique (Ph. SEDD)

Un dispositif de détection et de suivi des émissions polluantes pour Souss-Massa. La région est la première à se doter d’un mécanisme pareil. Le système pilote de Mesure Reporting & Verification  (MRV) a été lancé à Agadir. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique.

Il fait également suite à la signature du Mémorandum d’entente entre la secrétaire d’Etat en charge du Développement durable, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et l’Université technique du Danemark.

«Ce projet phare témoigne du leadership du Maroc en matière de prévention des impacts du changement climatique. Notre pays a, d’ailleurs, bénéficié d’un financement international dans le cadre de l’Initiative pour la transparence de l’action climatique», a déclaré Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat en charge du Développement durable.

Dans l’immédiat, il s’agira de proposer un cadre institutionnel et légal pour le MRV, et de développer une plateforme et un système d’assurance qualité, pour la collecte des données au niveau régional. Une feuille de route pour la mise en place et le pilotage du projet par les secteurs de l’énergie et de l’agriculture est, en outre, au menu.

«Le système MRV est un outil essentiel pour la prise de décision et pour le suivi des politiques», souligne Fatima-Zahra Taibi, senior advisor à l’Université technique du Danemark. La région du Souss-Massa a décliné la contribution déterminée au niveau national dans son plan territorial à travers des actes ambitieux.

Elle compte notamment 20 actions d’atténuation relatives au secteur des énergies renouvelables (éolien, solaire, biogaz…), et au secteur de l’efficacité énergétique (industrie du bâtiment, tertiaire, éclairage public, distribution des fours, transport…). C’est ce dynamisme qui explique le choix de la région pour accueillir le système MRV.

Par ailleurs, il est question d’accompagner les autres régions, telles que Marrakech-Safi, Draâ-Tafilalet, et de les faire bénéficier de financements des plans territoriaux de lutte contre le réchauffement climatique, ainsi que de projets d’adaptation et d’atténuation. Les régions du Souss-Massa et de Marrakech-Safi disposent déjà de projets à soumettre au financement par les bailleurs de Fonds, notamment le Fonds vert pour le climat.

Les  travaux de l’atelier qui s’est récemment tenu à Agadir se sont clôturés par la signature d’une convention-cadre. Elle porte sur la mise en œuvre  de la loi-cadre 99-12 relative à la Charte nationale de l’environnement et du développement durable, de renforcement des instances de la gouvernance environnementale régionale.

De même que la promotion d’une transition vers  une économie régionale verte axée sur des activités et secteurs à fort potentiel en termes de valorisation des ressources naturelles. Ce partenariat permettra la réussite de la déclinaison territoriale de la Stratégie nationale du développement durable, à travers un plan d’action régional. Le Secrétariat d’Etat en charge du Développement durable, la wilaya et la région Souss-Massa en sont les signataires.

Une région dynamique

Le Souss-Massa est aussi la première région au niveau national à disposer d’un Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique. Cet outil de gouvernance environnementale nécessitera 1,22 milliard de DH. La région s’est ainsi engagée à contribuer à l´effort national en matière de lutte contre les effets du changement climatique, en rapport avec les spécificités locales, stress hydrique notamment, selon une approche «systémique concertée». Ce plan a permis de définir les contours de la vulnérabilité à l’aléa climatique, et d’effectuer un premier inventaire des gaz à effet de serre (GES) dans le territoire de la région Souss-Massa.
Dans le détail, les projets émanant du Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique englobent l’ensemble des préfectures et provinces de la région, ainsi que les secteurs de l’agriculture, le tourisme, l’énergie, la gestion des déchets, l’industrie, l’habitat, le littoral, la pêche… Le Maroc s’est engagé à réduire de 42% ses émissions de GES en 2030, selon un scénario «Cours normal des affaires». Or, cet engagement ne sera atteint qu’avec l’appui additionnel de nouvelles sources de financement.

Football : Le Hassania d’Agadir innove

par F. N. – leconomiste.com – 16/10/2018

Football : Le Hassania d’Agadir innove

.

Dans une première du genre au Maroc, le Club Hassania Union Sport Agadir-football (HUSA) et l’Université Ibn Zohr (UIZ) mettent la main dans la main pour la formation de 500 stadiers bénévoles pour la saison 2018/2019. Lors des matches à domicile du HUSA-football, ces jeunes étudiants auront pour mission d’accueillir le public et de gérer les flux des spectateurs dans des conditions optimales au sein du Grand stade Adrar. « L’idée de ce partenariat a été inspirée par la Coupe du Monde en Russie 2018, lors de laquelle les stadiers étaient une des clés de réussite de l’organisation des grands matchs, selon les normes de la FIFA », explique Abdessamad Aznag, Directeur général du HUSA.

C’est ainsi qu’avec cette action, les deux partenaires initient une nouvelle stratégie de promotion et de gestion des matchs, appelée à inspirer d’autres clubs nationaux et à rehausser le niveau d’organisation des matches de la Bototola pro. Cette nouvelle stratégie de promotion et de gestion des matchs de Hassania permettra de même de réconcilier le grand public, notamment les familles, avec les stades qui deviendront ainsi synonymes de bonheur et non plus de risque. Aujourd’hui, sur les 500 stadiers bénévoles à former pour la saison actuelle, 200 sont déjà opérationnels. Pour ces étudiants, filles et garçons confondus, ce partenariat innovant les confirme dans leur rôle en tant qu’élément dynamique, capable d’apporter une contribution d’ampleur dans la cohésion sociale.

C’est aussi une vraie structuration de l’action de la jeunesse autour du sport. Rappelons que la formation des stadiers bénévoles, qui a débuté en août 2018, est assurée par la Société française CGS Formation, spécialiste en assistance, sécurité, prévention, incendie et formation de stadiers.

Agadir et Oujda auront leur école d’architecture

par  Hassan EL ARIF – leconomiste.com – 15/10/2018

L’offre de formation en matière d’architecture sera renforcée. Le gouvernement prévoit la création de deux nouvelles écoles à Agadir et Oujda. Elles viendront s’ajouter à l’Ecole nationale d’architecture (Rabat), l’Ecole d’architecture de Casablanca et celle de l’Université internationale de Rabat.

Journée Spéciale le 20 octobre à l’Ardoise Gourmande

Samedi 20 Octobre 2018, Journée Spéciale l’Ardoise se met au canard !
Venez découvrir tous nos produits canard frais, confits, etc …. Et des plats sortant de l’ordinaire.
Notre éleveur du domaine d’Aghabalou sera aussi présent pour répondre à toutes vos questions.

L’image contient peut-être : texte