Covid-19 : 4.435 nouvelles contaminations et 19 décès ce dimanche

lematin.ma – 23/01/2022

Ph. Saouri

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a recensé durant les dernières 24 heures 4.435 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 1.098.413 le nombre total des cas de contamination. 19.263 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 10.464.460 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité passe à 23,02%.

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 1.015.249 avec 7.758 nouvelles rémissions ce dimanche, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 92.4%.

Le ministère a également annoncé que 19 décès ont été enregistré durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 15.132 et le taux de létalité à 1.4%.

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 68.032 personnes (-3.342), dont 595 cas graves (+88). Il a souligné en outre que le taux d’occupation des lits de réanimation Covid est passé à 11.4%.

Le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 24.635.926 (+416) pour la première dose, 23.044.393 (+655) pour la deuxième et 4.115.777 pour la troisième (+4.435).

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et par villes.

  • 1.072 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 336 à Rabat, 219 à Skhirate-Témara, 160à Salé, 147 à Kénitra, 120 à Sidi Kacem, 73 à Khémisset et 17 à Sidi Slimane.
  • 796 cas à Casablanca-Settat : 441 à Casablanca, 178 à El Jadida, 60 à Mohammedia, 40 à Nouaceur, 33 à Settat, 31 à Berrechid et 4 à Benslimane.
  • 583 cas à Fès-Meknès : 285 à Fès, 142 à Meknès, 73 à El Hajeb, 29 à Taza, 21 à Moulay Yaacoub, 18 à Ifrane et 15 à Sefrou.
  • 554 cas à Marrakech-Safi : 273 à Marrakech, 119 à Safi, 57 à Essaouira, 45 à Rehamna, 34 à Youssoufia, 20 à El Kelâa des Sraghna, 5 à Al Haouz et 1 à Chichaoua.
  • 472 cas à Souss-Massa : 239 à Agadir-Ida-Ou-Tanane, 77 à Taroudant, 50 à Tiznit, 44 à Inezgane Ait Melloul, 37 à Tata et 25 à Chtouka-Ait Baha.
  • 470 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 183 à Tanger-Assilah, 162 Tétouan, 60 à Chefchaouen, 31 à Al Hoceima, 16 à M’Diq-Fnideq, 12 à Ouezzane et 6 à Larache.
  • 132 cas à Béni Mellal-Khénifra : 38 à Fquih Ben Salah, 29 à Khénifra, 25 à Béni Mellal, 21 à Azilal et 19 à Khouribga.
  • 122 cas dans l’Oriental : 62 à Oujda- Angad, 32 à Nador, 23 à Berkane, 3 à Guercif et 2 à Figuig.
  • 107 cas à Laâyoune- Sakia El Hamra : 97 à Laâyoune, 5 à Tarfaya et 5 à Boujdour.
  • 57 cas à Guelmim-Oued Noun : 47 à Guelmim, 8 à Assa-Zag et 2 à Tan Tan.
  • 40 cas à Draâ-Tafilalet : 20 à Ouarzazate, 15 à Tinghir et 5 à Zagora.
  • 30 cas à Dakhla-Oued Eddahab : La totalité à Oued Ed-Dahab.

Le Maroc veut construire une grande base navale à Dakhla

bladi.net – 23/01/2022

Le Maroc veut construire une grande base navale à Dakhla

Le Maroc prévoit de construire une grande base navale militaire à Dakhla, afin d’apporter une assistance logistique et militaire aux pays africains amis, et de recevoir des missions de maintien de la paix des Nations unies (ONU) et de l’Union africaine (UA).

La base militaire sera installée à l’intérieur du port de Dakhla atlantique situé dans le village de pêche de Ntireft, en eaux profondes à l’extérieur de la baie d’Oued Ed-Dahab. Elle accueillera 1 700 soldats de la Marine royale marocaine ainsi que de gros sous-marins et de missiles, fait savoir El Español. La future base de Dakhla disposera aussi d’un ravitaillement d’essence pour fournir du carburant aux cargos sur les routes de l’Afrique vers d’autres continents.

« La base va s’étendre sur une grande superficie et pourrait accueillir le porte-avions USS George Washington (CVN-73) », a expliqué un colonel de la Marine royale marocaine. Le projet est coordonné par le ministère de l’Équipement, des transports, de la logistique et de l’Eau, qui a confié les travaux à la Société générale des travaux du Maroc (SGTM) et SOMAGEC-SUD. « Les travaux vont durer sept ans, étant donné que la création d’une base navale nécessite beaucoup plus de temps que celle d’une base aérienne », ont déclaré des ingénieurs en visite sur le site du projet entre le 13 et le 17 janvier dernier.

Les États-Unis et Israël, partenaires militaires privilégiés du Maroc, soutiennent la construction de cette base militaire à Dakhla qui jouera un rôle stratégique dans la région, étant donné que des pays comme la Mauritanie et le Sénégal n’ont pas de bases militaires navales. Le Maroc possède sa plus grande base navale à Casablanca, ainsi que de plus petites à Agadir, Al Hoceima, Kenitra, Safi, Tan Tan et Tanger. Le royaume compte aussi une base militaire à Ksar Sghir, dans le nord du pays.

Le port de Dakhla atlantique, d’un coût de près d’un milliard d’euros, a été créé en 2016, suivant les Hautes instructions du roi Mohammed VI. Il vise à promouvoir le développement économique, social et industriel du Sahara dans tous les secteurs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce et industrie) et à doter la région d’un outil logistique moderne. A terme, le port de Dakhla Atlantique sera un concurrent de taille du port de Ceuta.

AGADIR : SAFARI PARC, LE ZOO DES LIONS, OUVRIRA SES PORTES FIN 2022

par Mhand Oulberka – le360.ma – 23/01/2022

cover vidéo انطلاق أشغال إنجاز أول حديقة للأسُود بشمال إفريقيا بأكادير

Le chantier de construction du parc des lions, le Safari Parc à Agadir, est lancé. Ce projet conçu et réalisé par un Marocain résident en Afrique du Sud devrait voir le jour vers la fin de l’année 2022.

Après le Croco Parc, voici le Safari Parc. Ce parc aux lions est en cours de réalisation dans la commune de Drarga, à Agadir. Hakim Abdelhafid, directeur de ce projet dont le chantier vient tout juste de débuter, déclare pour Le360 que qu’il avait cette idée en tête depuis des années, et qu’elle se concrétise enfin.

Diplômé de la faculté des sciences de l’université Mohammed Ben Abdellah de Fès, où il a obtenu une licence en biologie cellulaire, il a décidé de poursuivre ses études en Afrique du Sud. Il y est devenu propriétaire d’une réserve naturelle, qu’il gère depuis une vingtaine d’années.

Le Safari Parc qui devrait, selon les premières prévisions, ouvrir ses portes durant la fin de l’année 2022, va accueillir trois espèces de lions: le lion africain, le berbère et le blanc.

Les visiteurs pourront se promener sans descendre de leur voiture et prendre des photos aux côtés de leurs hôtes, des lions.

«En 2018, un comité de la réserve s’est rendu au Maroc pour étudier la faisabilité d’un projet du même type. La délégation a visité Marrakech puis Agadir, et c’est sur cette ville au Sud du Maroc qui longe la côte Atlantique que nous avons jeté notre dévolu. Elle a été choisie pour abriter ce parc zoologique», précise Hakim Abdelhafid.

Mohammed El Ouenzari, président délégué de la commune de Drarga, a déclaré pour Le360 que ce parc aux lions sera le véritable fer de lance de l’économie locale, et offrira plusieurs opportunités d’emplois.

Il a également expliqué que ce projet avait pour objectif de diversifier l’offre touristique à Agadir et d’améliorer l’attractivité de la région sur les plans national et international.

Bulletin d’information de l’Union pour les Français du Souss Massa

                                                                          Agadir, le 23 janvier 2022


BULLETIN D’INFORMATION N°8
UNION POUR LES FRANCAIS DU SOUSS MASSA

 

Chers Compatriotes,

Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance plusieurs informations dignes de votre intérêt :

DOTATION TOURISTIQUE :


Elle est portée, sous conditions, à 100.000 dirhams par an et par personne + 30 % du montant acquitté au titre de l’import sur les revenus. 
Vous pourrez en bénéficier sur présentation d’une pièce d’identité et d’une attestation sur l’honneur que vous ne disposez pas de disponibilités sur votre compte en dirhams convertible en devises.
NB : Pour les retraités résidant plus de 183 jours par an au Maroc, la déclaration de vos pensions doit obligatoirement être souscrite par internet, auprès des services fiscaux, jusqu’au 28 février 2022.

ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS CONVENTIONNES PAR LA CFE :


Aucune description de photo disponible.

DEFENSEUR DES DROITS :
Monsieur Patrick NICOLOSO a été désigné en qualité de délégué du Défenseur des droits, en charge des Français de l’Etranger.
Celui-ci tiendra ses permanences tous les jeudis en journée au Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, 27, rue de la Convention, 75015 Paris.
Si vous souhaitez le contacter, voici son numéro de téléphone : + 33 7 63 93 20 36 ou le formulaire de contact en ligne :
https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/saisir/delegues#99

BOURSES SCOLAIRES :
La période de dépôt des dossiers est ouverte jusqu’au 15 février 2022 délai de rigueur. Toutes les informations en cliquant sur ce lien ICI
AIDE PONCTUELLE AUX FRANCAIS RESIDENTS EN DIFFICULTE :
Attention : Cette aide exceptionnelle et ponctuelle n’est pas de droit. Elle ne pourra être accordée qu’après évaluation préalable par les services du Consulat général de la situation sociale du demandeur. Toute demande devra être renouvelée chaque mois, si votre situation le justifie.
Toutes les informations sont contenues ICI

ELECTIONS :

Présidentielle
* Premier tour le 10 avril
* Second tour le 24 avril 
Modalités de vote : à l’urne et par procuration.

Législatives
Renouvellement du Député de la 9ième Circonscription :
* Premier tour le 5 juin
* Second tour le 19 juin Modalités de vote : à l’urne, par procuration, par internet et par correspondance.

Attention : pour voter par correspondance, vous devez en avoir fait la demande à votre consulat par courrier ou email avant le 31 mars 2022.

Vous pouvez vérifier votre inscription sur les listes électorales en quelques clics
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

                                                                 Fidèlement Vôtres,
                                        Catherine TRIBOUART et Jean-Claude ROZIER   
                 Conseillers des Français de l’Etranger 3ième circonscription du Maroc 
                                                                 Agadir et régions

Dessalement de l’eau: pourquoi le Maroc peut le faire

lesiteinfo.com – 22/01/2022

Le Maroc dispose de grands atouts pour procéder au dessalement de l’eau à moindre coût, a affirmé, vendredi à Rabat, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka.

Dans une interview accordée à la MAP, M. Baraka a indiqué qu’il est question actuellement, à travers la nouvelle stratégie du ministère de l’Equipement et de l’Eau, de s’atteler sur le dessalement de l’eau, mettant en avant, à cet effet, les deux façades maritimes dont jouit le Maroc.

Le ministre a également cité les acquis du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables aussi bien solaires que éoliennes, qui seront à même, a-t-il noté, de garantir le dessalement de l’eau à moindre coût.

Il a annoncé, à cet égard, le lancement d’importantes stations dans les régions du Sud (Laâyoune et Sidi Ifni), soulignant que la nouvelle expérience dans le cadre d’un partenariat public-privé dans la région de Chtouka Ait Baha est de nature à garantir l’approvisionnement en eau potable au niveau d’Agadir et d’appuyer le secteur agricole à travers l’irrigation de plusieurs hectares de terrains agricoles.

Il sera également procédé au lancement du projet de Dakhla à travers l’exploitation de l’énergie éolienne pour le dessalement de l’eau, ce qui permettra d’assurer l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation de grandes superficies agricoles sans avoir recours à la nappe phréatique, a relevé M. Baraka.

Ainsi, le niveau actuel de la nappe phréatique sera maintenu au moment que l’usage de l’eau dans le secteur agricole sera garanti ce qui contribuera à l’amélioration des revenus des petits et moyens agriculteurs dans ces régions, a-t-il dit.

Et de souligner que l’ensemble des villes touristiques s’orientent vers ce procédé à l’instar de la ville de Casablanca qui a vu cette année le lancement de son projet en la matière, précisant qu’il sera procédé au dessalement de l’eau, dans cette ville, à l’horizon 2026-2027, ainsi qu’à Safi (2025) et à Nador.

Dans ce cadre, le ministère ambitionne de mettre en place un total de 20 stations de dessalement de l’eau, a fait savoir M. Baraka.

Covid-19 : 7.638 nouveaux cas confirmés et 31 décès ce samedi

lematin.ma – 22/01/2022

Covid-19 : 7.638 nouveaux cas confirmés et 31 décès ce samedi

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a recensé durant les dernières 24 heures 7.638 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 1.093.978 le nombre total des cas de contamination. 31.879 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 10.445.197 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité passe à 23,95%.

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 1.007.491avec 5.750 nouvelles rémissions ce samedi, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 92.1%.

Le ministère a également annoncé que 31 décès ont été enregistré durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 15.113 et le taux de létalité à 1.4%.

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 71.374 personnes (+1.857), dont 575 cas graves (+115). Il a souligné en outre que le taux d’occupation des lits de réanimation Covid est passé à 11%.

Le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 24.635.510 (+1.092) pour la première dose, 23.043.738 (+1.578) pour la deuxième et 4.111.342 pour la troisième (+4.096.047).

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et par villes.

  • 1.867 cas à Casablanca-Settat : 1.377 à Casablanca, 153 à El Jadida, 99 à Nouaceur, 98 à Mohammedia, 56 à Settat, 28 à Benslimane, 22 à sidi Bennour, 19 à Berrechid et 15 à Médiouna.
  • 1.591 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 371 à Rabat, 345 à Skhirate-Témara, 339 à Salé, 338 à Kénitra, 113 à Sidi Slimane, 68 à Khémisset et 17 à Sidi Kacem.
  • 1.140 cas à Fès-Meknès : 470 à Fès, 432 à Meknès, 70 à Taza, 48 à Taounate, 41 à El Hajeb, 38 à Sefrou, 18 à Moulay Yaacoub, 12 à Boulemane et 11 à Ifrane.
  • 915 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 345 à Tanger-Assilah, 176 Tétouan, 112 à M’Diq-Fnideq, 80 à Chefchaouen, 73 à Al Hoceima, 58 à Larache, 45 à Ouezzane et 26 à Fahs Anjra.
  • 672 cas à Marrakech-Safi : 276 à Marrakech, 125 à Safi, 65 à Youssoufia, 59 à El Kelâa des Sraghna, 46 à Rehamna, 45 à Chichaoua et 4 à Al Haouz.
  • 492 cas à Souss-Massa : 240 à Agadir-Ida-Ou-Tanane, 100 à Inezgane Ait Melloul, 90 à Taroudant, 35 à Tiznit, 18 à Chtouka-Ait Baha et 9 à Tata.
  • 314 cas à Béni Mellal-Khénifra : 94 à Khouribga, 76 à Béni Mellal, 74 à Fquih Ben Salah, 43 à Khénifra et 27 à Azilal.
  • 215 cas à l’Oriental : 92 à Oujda- Angad, 77 à Nador, 19 à Drouch, 14 à Berkane, 5 à Taourirt, 6 à Figuig, 1 à Jerada et 1 à Guercif.
  • 157 cas à Draâ-Tafilalet : 64 à Ouarzazate, 48 à Errachidia, 18 à Zagora, 14 à Tinghir et 13 à Midelt.
  • 108 cas à Laâyoune- Sakia El Hamra : 86 à Laâyoune, 10 à Es-Semara, 7 à Tarfaya et 5 à Boujdour.
  • 102 cas à Guelmim-Oued Noun : 63 à Guelmim, 28 à Sidi Ifni, 6 à ASSA-Zag et 5 à Tan Tan.
  • 65 cas à Dakhla-Oued Eddahab : Les 64 cas ont été enregistrés à Oued Ed-Dahab.

TRANSPORT AÉRIEN: RYANAIR LANCE DE NOUVELLES LIAISONS VERS LE MAROC DANS LE CADRE DE SON PROCHAIN PROGRAMME ESTIVAL

Par Yousra Adli – le360.ma – 22/01/2022

ryanair

Pour la prochaine saison estivale 2022, la compagnie irlandaise, Ryanair, opérera des vols vers Marrakech, et lancera une nouvelle liaison vers Agadir depuis Dublin. Une information qui vient encore une fois démentir les rumeurs sur l’éventuel retrait de la compagnie de l’espace aérien marocain.

Ryanair n’envisage en aucun cas de se retirer de l’espace aérien marocain. Dans le cadre de sa prochaine saison estivale 2022, la compagnie aérienne low-cost a annoncé, le jeudi 20 janvier 2022, la programmation de plusieurs vols vers Marrakech depuis Dublin, ainsi que le lancement d’une nouvelle liaison vers Agadir depuis la capitale irlandaise, rapporte le site Ch-Aviation.

En tout, 120 destinations et plus de 900 vols hebdomadaires seront opérés cet été par la compagnie au départ de Dublin.

D’ailleurs, cette annonce vient confirmer les propos de Fatima-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, qui a assuré lors de son passage à l’émission Grand format-Le360, que le département qu’elle dirige est toujours en contact avec le transporteur aérien qui compte reprogrammer ses vols à destination du Maroc et ce, dès la réouverture des frontières du pays.

«Toutes les compagnies ont arrêté leurs vols [à destination du Maroc] en décembre et en janvier. C’est tout à fait normal puisque les frontières sont fermées. Maintenant, je peux vous dire que nous sommes en contact avec Ryanair. Ils vont reprogrammer leurs vols, dès que les frontières vont rouvrir», a indiqué la ministre.

Elle explique que concernant le soi-disant retrait de Ryanair du marché marocain, «nous n’avons aucune information à ce sujet. Je peux vous dire qu’ils sont en train de préparer, aujourd’hui, la reprise avec nous», a-t-elle ajouté.

Pour rappel, Ryanair avait décidé, le 1er décembre 2021, d’annuler tous ses vols vers le Maroc jusqu’au 1er février 2022, imputant cette décision à un «manque de communication» de la part du gouvernement marocain.

Il fallait bien se douter que le chantage ne durerait pas, il n’a trompé personne !
M. T.

La cuisine japonaise aux Jardins de Taroudant

Quelle bonne idée de nous faire voyager aussi loin, avec les frontières fermées !

Nous étions ce samedi, Nicole et moi à Dar Al Hossoun pour profiter de cette belle occasion :

et c’est le chef Jawad Rahali qui avait préparé, avec l’aide de Florence et Xavier une collection de plats succulents.

Soupe Miso : bouillon et miso (soja fermenté ) champignons, dés de fromage de lait de soja… : une soupe excellente, aux arômes et parfums discrets mais délicieux.
Assortiment de Sushis et Makis tous succulents avec diverses sauces (soja, mayonnaise épicée…)
Robatayaki de boeuf, sauce Teriyaki maison (brochette de bœuf cuite sur une sorte de barbecue avec légumes : poivrons, carottes, oignons, et une sauce composée principalement d’un mélange de sauce soja, de sucre et de mirin, un saké très doux)
Crème brûlée au thé matcha – excellente !
Quelques passants très colorés !
et une végétation que Nicole n’arrête pas d’admirer !

Merci à Florence, à Xavier et à tout le personnel de leur accueil sympathique qui nous a fait passer à Dar Al Hossoun un si bon moment !

Covid-19 : 8.338 nouveaux cas confirmés et 35 décès ce vendredi

par Mohamed Sellam – lematin.ma – 21/01/2022

Covid-19 : 8.338 nouveaux cas confirmés et 35 décès ce vendredi

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a recensé durant les dernières 24 heures 8.338 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 1.086.340 le nombre total des cas de contamination. 32.174 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 10.413.318 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité passe à 25,91%.

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 1.001.741 avec 5.694 nouvelles rémissions ce vendredi, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 92,2%.

Le ministère a également annoncé que 35 décès ont été enregistré durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 15.082 et le taux de létalité à 1,4%.

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 69.517 personnes (+2.609), dont 571 cas graves (+100). Il a souligné en outre que le taux d’occupation des lits de réanimation Covid est passé à 10,9%.

Le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 24.634.418 (+3.419) pour la première dose, 23.042.160 (+5.286) pour la deuxième et 4.096.047 pour la troisième (+49.455).

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et provinces : 

  • 2.030 cas à Casablanca-Settat : 1.424 cas à Casablanca, 215 à El Jadida, 125 à Nouaceur, 98 à Settat, 88 à Mohammedia, 35 à Berrechid, 4 à Sidi Bennour, 16 à Mediouna et 25 à Benslimane.
  • 2.002 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 534 à Kénitra, 498 à Salé, 369 à Skhirate-Témara, 299 à Rabat, 154 à Sidi Kacem, 19 à Khémisset et 129 à Sidi Slimane.
  • 999 cas à Fès-Meknès : 513 à Fès, 258 à Meknès, 75 à Taza, 43 à Sefrou, 21 à Taounate, 26 à Moulay Yacoub, 13 à Ifrane, 6 à Boulemane et 44 à El Hajeb.
  • 922 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 403 à Tanger-Assilah, 194 à Tétouan, 132 à M’Diq-Fnideq, 28 à Fahs Anjra, 41 à Al Hoceima, 35 à Larache, 27 à Ouezzane et 62 à Chefchaouen.
  • 769 cas à Marrakech-Safi : 343 à Marrakech, 195 à Safi, 54 à Essaouira, 40 à El Kelâa des Sraghna, 17 à Rehamna, 60 à Chichaoua, 10 à Al Haouz et 50 à Youssoufia.
  • 565 cas à Souss-Massa : 306 à Agadir-Ida-Ou-Tanane, 101 à Inezgane-Ait Melloul, 33 à Chtouka-Aït Baha, 59 à Taroudant, 53 à Tiznit et 13 à Tata.
  • 338 cas à Beni Mellal-Khénifra : 120 à Khouribga, 94 à Béni Mellal, 56 à Fqih Bensalah, 25 à Azilal et 43 à Khénifra.
  • 269 cas à l’Oriental : 94 à Oujda-Angad, 75 à Nador, 25 à Taourirt, 4 à Driouch, 4 à Jerada, 4 à Figuig, 12 à Guercif et 51 à Berkane.
  • 169 cas à Drâa-Tafilalet : 53 à Ouarzazate, 34 à Errachidia, 26 à Zagora, 21 à Midelt et 35 à Tinghir.
  • 132 à Guelmim-Oued Noun : 103 à Guelmim, 19 à Sidi Ifni, 4 à Tan Tan et 6 à Assa-Zag.
  • 94 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra : 75 à Laâyoune, 7 à Es-smara, 1 à Boujdour et 11 à Tarfaya.
  • 49 cas à Dakhla-Oued Eddahab : La totalité à Oued Ed-Dahab.

Les températures attendues ce samedi 22 janvier 2022

fr.hespress.com – 22/01/2022

Les températures attendues ce samedi 22 janvier 2022

Voici les températures minimales et maximales prévues par la Direction générale de la météorologie pour la journée du samedi 22 janvier 2022

Min Max

– Oujda 03 16

– Bouarfa 00 13

– Al Hoceima 05 18

– Tétouan 10 16

– Sebta 13 15

– Mellilia 11 16

– Tanger 12 18

– Kénitra 04 23

– Rabat 04 25

– Casablanca 07 25

– El Jadida 10 29

– Settat 08 26

– Safi 13 25

– Khouribga 06 23

– Béni Mellal 10 25

– Marrakech 11 27

– Meknès 03 23

– Fès 02 19

– Ifrane -01 14

– Taounate 06 21

– Errachidia 02 16

– Ouarzazate 05 19

– Agadir 20 29

– Essaouira 14 23

– Laâyoune 16 23

– Smara 18 28

– Dakhla 14 21

– Aousserd 17 32

– Lagouira 16 24.

Dessalement de l’eau : Le Maroc dispose de grands atouts à moindre coût

fr.hespress.com – 22/01/2022

Dessalement de l'eau: Le Maroc dispose de grands atouts à moindre coût
Usine de dessalement d’eau d’Agadir

Le Maroc dispose de grands atouts pour procéder au dessalement de l’eau à moindre coût, a affirmé, vendredi à Rabat, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka.

Nizar Baraka. a indiqué qu’il est question actuellement, à travers la nouvelle stratégie du ministère de l’Equipement et de l’Eau, de s’atteler sur le dessalement de l’eau, mettant en avant, à cet effet, les deux façades maritimes dont jouit le Maroc.

Le ministre a également cité les acquis du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables aussi bien solaires que éoliennes, qui seront à même, a-t-il noté, de garantir le dessalement de l’eau à moindre coût.

Il a annoncé, à cet égard, le lancement d’importantes stations dans les régions du Sud (Laâyoune et Sidi Ifni), soulignant que la nouvelle expérience dans le cadre d’un partenariat public-privé dans la région de Chtouka Ait Baha est de nature à garantir l’approvisionnement en eau potable au niveau d’Agadir et d’appuyer le secteur agricole à travers l’irrigation de plusieurs hectares de terrains agricoles.

Il sera également procédé au lancement du projet de Dakhla à travers l’exploitation de l’énergie éolienne pour le dessalement de l’eau, ce qui permettra d’assurer l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation de grandes superficies agricoles sans avoir recours à la nappe phréatique, a relevé Nizar Baraka.

Ainsi, le niveau actuel de la nappe phréatique sera maintenu au moment que l’usage de l’eau dans le secteur agricole sera garanti ce qui contribuera à l’amélioration des revenus des petits et moyens agriculteurs dans ces régions, a-t-il dit.

Et de souligner que l’ensemble des villes touristiques s’orientent vers ce procédé à l’instar de la ville de Casablanca qui a vu cette année le lancement de son projet en la matière, précisant qu’il sera procédé au dessalement de l’eau, dans cette ville, à l’horizon 2026-2027, ainsi qu’à Safi (2025) et à Nador.

Dans ce cadre, le ministère ambitionne de mettre en place un total de 20 stations de dessalement de l’eau, a fait savoir Nizar Baraka.

Le drame de Tiznit et Agadir allait se reproduire aux environs de Safi

lesiteinfo.com – 21/01/2022

Un malade mental s’en est pris à des citoyens, jeudi 20 janvier, à Jamaat Shaim, aux environs de la province de Safi, et a blessé une femme et un homme à l’aide d’une arme blanche.

Selon une source de Le Site info, l’individu, une arme blanche à la main, a semé la panique sur la voie publique, surtout après s’être attaqué à une citoyenne qu’il a blessée et a poursuivi un homme dans la rue pour lui faire subir le même sort.

Aussitôt alertés, des éléments de la Gendarmerie royale de Jamaat Shaim se sont rendus sur les lieux et ont pu maîtriser le mis en cause pour le présenter au parquet général compétent. L’individu a été soumis à une expertise médicale afin de savoir s’il souffre vraiment de troubles mentaux.

Pour rappel, un autre malade mental a assassiné une ressortissante française samedi dernier, à Tiznit, avant de s’attaquer à une autre touriste à qui il a fair subir de graves blessures.

Aéroport Agadir-Al Massira : Plus de 600.000 passagers en 2021 (ONDA)

mapexpress.ma – 21/01/2022

Aéroport Agadir-Al Massira : Plus de 600.000 passagers en 2021 (ONDA)

Agadir – L’aéroport Agadir-Al Massira a accueilli, en 2021, quelque 605.048 passagers, contre 587.633 voyageurs en 2020, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Le trafic des passagers au niveau de cet aéroport a ainsi augmenté de 2,96% en 2021, en glissement annuel, précise l’ONDA dans un communiqué.

Par rapport à l’année 2019 (2.009.040 voyageurs), l’aéroport a enregistré une baisse de 69,88% du trafic des passagers.

Durant l’année 2021, qui a été marquée par la persistance de la crise sanitaire, les aéroports du Royaume ont connu une amélioration au niveau du trafic aérien par rapport à l’année 2020, en enregistrant un volume de trafic commercial passager de 9 938 607 passagers, dont plus du tiers enregistré durant la période du 15 juin au 31 août, contre 7.155.091 passagers accueillis durant l’année 2020, soit une hausse de l’ordre de 38,9%.

Ce trafic représente 40% du trafic aérien enregistré en 2019.

Les infrastructures sportives d’Agadir se renforcent

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 21/01/2022

Les infrastructures sportives d’Agadir se renforcent

Avec 20 nouveaux terrains de proximité

La ville d’Agadir est désormais dotée de 20 nouveaux terrains de proximité et qui seront gérés dans le cadre d’un partenariat entre le Conseil communal d’Agadir et les associations locales. Ouverts actuellement au public et fans du ballon rond, ces terrains de proximité sont éparpillés entre les différents quartiers de la ville de la Renaissance, en l’occurrence Anza, Alhouda, Taddart, Hassania, Al Massira, Bouargane, Salam ou encore Abaraz et Assaka en plus du quartier Zaitoune à Tikiouine et le parc Ibn Zaydoun. Et ils connaissent aujourd’hui une forte affluence des jeunes gadiris qui s’adonnent à ce sport populaire dans de bonnes conditions.

En effet, ces terrains ont fait l’objet en décembre dernier d’un appel à manifestation d’intérêt lancé par le Conseil municipal d’Agadir et destiné aux associations locales pour gérer ces espaces sportifs à travers un cahier des charges bien précis qui définit les obligations et droits des partenaires. Ce dernier aboutira les prochaines semaines à la sélection des meilleures offres pour exploiter ces terrains et contractualiser les stratégies de gestion d’animation proposées par lesdites associations soumissionnaires. Réalisés par la Société de développement local (SDL), les travaux de ces terrains ont été lancés en juillet 2020, et ont consisté en l’aménagement de terrains équipés en gazon synthétique, d’éclairage solaire et d’une clôture.

En attendant l’annonce des associations sélectionnées par le Conseil communal d’Agadir, la réservation de ces espaces se fait 48 heures d’avance par les différentes équipes, les groupes de jeunes, et les écoles de football d’Agadir, et ferment leurs portes quotidiennement à 21h. A ce jour, toutes ces installations flambant neuf sont mises à la disposition de la jeunesse de la ville gratuitement, et viennent approcher la pratique du sport de la population, notamment la catégorie des jeunes, promouvoir les activités sportives d’Agadir, et ainsi favoriser à la fois l’inclusion sociale et l’épanouissement des personnes cibles.

Inaugurés officiellement le mois d’octobre dernier par Aziz Akhannouch, président du Conseil communal d’Agadir, certains de ces terrains rassemblent plusieurs espaces dédiés au football, au basketball, au skateboard, ainsi qu’une cour pour enfants. Ces terrains représentent une plus-value sur le plan des infrastructures sportives au niveau de l’Agadir et créent une diversité des activités sportives tellement convoitées par la population des quartiers d’Agadir et en particulier les enfants et les jeunes.

A rappeler que ces projets s’inscrivent dans le cadre du Programme de développement urbain d’Agadir (2020- 2024), dont la cérémonie de lancement a été présidée, en février dernier, par SM le Roi Mohammed VI. Une enveloppe de 6 milliards de dirhams d’investissements est allouée à ce programme. Le montant global des engagements contractés par les différents maîtres d’ouvrage délégués du PDU s’élève à plus de 2 milliards 960 millions de dirhams, soit 47% du coût global du programme. Ce projet structurant vise la promotion du rôle de la ville d’Agadir en tant que pôle économique intégré et locomotive de toute la région.

Oukaimeden : le projet de la future station touristique enclenché

h24info.ma – 21/01/2022

Une réunion du comité local chargé du suivi de la mise en œuvre de la convention relative à la restructuration de la station touristique d’Oukaimeden, consacrée au lancement des travaux de mise à niveau et de revalorisation de cette Station de manière à consolider davantage son attractivité, a été tenue jeudi à Tahanaout, chef- lieu de la province d’Al Haouz.

Tenue en présence; notamment du wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Karim Kassi-Lahlou, du président du Conseil régional de Marrakech-Safi, M. Samir Goudar, et du gouverneur de la province d’Al Haouz, M. Rachid Benchikhi, cette rencontre a constitué le lancement officiel de la mise en œuvre des dispositions de cette la convention approuvée le 13 juillet dernier.

Cette convention, qui met à contribution plusieurs acteurs, porte sur la mise en œuvre d’un plan d’action visant à tirer vers le haut le nombre de visiteurs dans ce site pour atteindre 500.000 annuellement à l’horizon 2030.

Intervenant à l’ouverture des travaux de cette rencontre, le wali de la région Marrakech- Safi, a fait savoir que la remise à niveau de la Station de ski d’Oukaïmeden se veut un projet structurant pour la province d’Al Haouz et la région Marrakech-Safi visant à « créer un label reconnu à l’international ».

Tout en mettant en avant l’importance de la mise en place du comité local chargé de suivi de la mise en œuvre de la convention relative à la restructuration de cette station afin de veiller à la réalisation de ce projet dans les meilleurs délais, M. Kassi-Lahlou a indiqué que ce projet devrait favoriser la création d’entreprises et d’emplois pour les jeunes de la province.

Pour sa part, le Président du Conseil régional de Marrakech-Safi, M. Samir Goudar, a appelé les différents intervenants à fédérer leurs efforts pour assurer la réussite de ce projet national d’envergure, qui permettra à cette Station d’offrir des prestations de qualité, de renforcer sa capacité d’accueil et d’offrir des activités de manière professionnelle.

Dans ce sens, M. Goudar a affirmé que la Station touristique d’Oukaïmeden, véritable patrimoine naturel, recèle moult potentialités qui sont de nature à permettre le développement d’activités aussi riches que diversifiées, à même de mettre un terme à la problématique de sa saisonnalité.

Lors de cette rencontre, le directeur régional du ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau de Marrakech-Safi, M. Mustapha El Hamdaoui, a présenté un exposé sur ce projet, notamment l’axe qui concerne l’amélioration de l’accès routier, pour un investissement global de 165 millions de DH,

Dans ce sens, M. El Hamdaoui a indiqué que cet axe prévoit l’élargissement de la voie sur les 80 kilomètres qui mènent à la Station, ce qui évitera aux conducteurs les zones d’ombre et les virages difficiles, estimant que chantier aura un impact positif sur la promotion de l’activité touristique ainsi que sur le secteur de l’artisanat dans la province.

Pour sa part, le Directeur général de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT), M. Imad Barrakad, a rappelé, dans son intervention, que l’étude du projet a été initié par la SMIT en 2018 pour un montant d’environ 600.000 DH, « ce qui a permis d’aboutir à ce plan d’action contenu dans la convention dont la mise en œuvre a été lancée officiellement aujourd’hui ».

Attractivité touristique

Et de poursuivre que la réalisation de « ce projet contribuera, sans nul doute, au renforcement de l’attractivité touristique de la province d’Al Haouz en particulier, et de la région Marrakech- Safi en général, en jetant les jalons d’un véritable tourisme de montagne durable et créateur de richesses ».

Ce projet, dont l’investissement global est estimé à 230 millions de DH, se fixe pour objectifs la promotion des potentialités de la montagne et son environnement immédiat, la création d’un produit distingué et à fort rayonnement ainsi qu’une richesse et une dynamique soutenue dans les zones limitrophes au Mont Oukaïmeden, en vue d’améliorer les conditions de vie des autochtones (création d’opportunités d’emploi, valorisation des produits locaux, développement des activités génératrices de revenu (AGR), création d’une dynamique commerciale et amélioration des services publics….etc).

Ce chantier d’envergure ambitionne aussi de créer des activités sportives et récréatives, de promouvoir la sensibilisation à l’importance de la pratique sportive, et enfin de générer de la valeur ajoutée aux niveaux local et régional.

Ce projet sera réalisé en deux tranches, dont la première porte sur le changement du modèle de gestion de la Station, l’adoption d’un modèle et une approche nouvelle de sa gestion, l’amélioration du rendement techniques des remontées mécaniques, outre le renouvellement des équipements et l’exécution des travaux de maintenance, la mise en place d’un programme structurel pour faire face aux risques de la chute de neige et l’installation d’équipements de sécurité.

Sont programmés également dans le cadre de cette première tranche, la création d’activités de distraction tout au long de l’année, la restructuration du domaine urbanistique de la Station, la résolution de la problématique de l’accès à la Station et le réaménagement du parking, le renforcement des outils de protection de l’environnement, la valorisation du produit forestier, la valorisation du produit matériel et immatériel de la région en vue de le faire connaître davantage auprès des visiteurs et enfin la formation des ressources humaines.

Quant à la seconde tranche de ce projet, elle porte sur le développement d’une nouvelle génération d’activités de distraction, la construction d’un restaurant panoramique au sommet de la montagne d’Oukaïmeden et la réalisation d’une télécabine.