15 écoles polytechniques et plusieurs nouvelles facultés verront le jour au Maroc

media24.com – 01/07/2016

Le Conseil de gouvernement a adopté ce 30 juin, deux projets de décrets relatifs aux établissements universitaires et fixant leur vocation, ainsi qu’aux cycles des études supérieures et diplômes nationaux correspondants, présentés par le ministre de l’Enseignement supérieur.

Universite1

Le premier projet de décret, n 2-15-644, modifie et complète le décret n 2-90-554 relatif aux établissements universitaires et aux cités universitaires, et édicte des dispositions particulières, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse, à l’issue de la réunion du Conseil.

Ce texte, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’élargissement de la carte universitaire, vise à répondre aux besoins réels du marché de l’emploi, à rapprocher l’université des étudiants et à diversifier les formations au niveau des établissements universitaires, tout en améliorant leur qualité et en les liant à leur environnement socio-économique, a relevé M. El Khalfi.

Une faculté des lettres et des sciences humaines à Fès

Le projet prévoit la création d’un institut des sciences du sport relevant de l’Université Hassan 1er de Settat, de facultés de médecine et des sciences de la santé au lieu des facultés de médecine et de pharmacie et des deux facultés de médecine dentaire qui existent actuellement et de l’école supérieure de technologie de Sidi Bennour, relevant de l’Université Chouaib Doukkali à El Jadida, en vue d’élargir l’offre éducative.

Le texte prévoit également la création d’une faculté des sciences juridiques, économiques et sociales à Aït Melloul, relevant de l’Université Ibn Zohr à Agadir, afin d’alléger la grande pression que subissent les trois facultés à accès libre relevant de l’Université et de surmonter les contraintes d’encadrement administratif et éducatif.

Ce projet de décret porte également sur la création d’une faculté des lettres et des sciences humaines à Fès, en fusionnant la faculté des lettres et des sciences humaines de Dhar El Mahraz et la faculté des lettres et des sciences humaines de Saiss, outre la création de 15 écoles polytechniques réparties sur 11 universités via la fusion des écoles supérieures de technologie, des facultés des sciences et techniques et des écoles nationales des sciences appliquées ou en transformant l’un de ces établissements en école polytechnique.

Fusion de plusieurs universités dans des pôle unifiés

S’agissant du deuxième décret n° 2-15-645, il modifie et complète le décret n° 2-04-89 du 18 rabii II 1425 (7 juin 2004), fixant la vocation des établissements universitaires, les cycles des études supérieures, ainsi que les diplômes nationaux correspondants.

Ce texte, qui vise essentiellement à fixer la vocation d’un nouveau type d’établissements universitaires et à identifier les diplômes nationaux correspondants, est applicable aux facultés de médecine et des sciences de la santé, dont les attributions porteront sur la formation dans les domaines de la médecine, de la pharmacie, de la médecine dentaire et des formations paramédicales et sur la remise des diplômes nationaux correspondants.

Ces facultés seront ainsi à même de remplir les compétences dévolues aux facultés de médecine et de pharmacie et aux facultés de médecine dentaire et à assurer les formations paramédicales.

D’après M. El Khalfi, en mettant en place ce type de facultés, il est possible de créer de nouvelles facultés semblables et de fusionner les facultés de médecine et de pharmacie et les facultés de médecine dentaire en une seule faculté, à savoir la faculté de médecine et des sciences de la santé.

Deux instituts vont disparaître

Le ministre a également évoqué les écoles polytechniques qui auront toutes les attributions dévolues actuellement aux écoles supérieures de technologie, aux facultés des sciences et techniques et aux écoles nationales des sciences appliquées, relevant que ces écoles polytechniques remettront aux lauréats les différents diplômes correspondants à ces établissements universitaires.

Ce nouveau type d’établissements permettra, de même, de fusionner dans la même ville les trois établissements précités en un seul établissement, à savoir l’école polytechnique, a-t-il relevé, notant qu’en vertu de ce deuxième texte, l’Institut des sciences du sport aura pour attributions, la formation et la réalisation de tous les travaux de recherche ayant trait aux sciences du sport et aux domaines y afférents.

Le projet entend également supprimer l’Institut de la pensée et de la civilisation musulmanes de la liste des instituts prévus dans l’article 13 du décret n 2-04-89, vu qu’il est devenu l’un des établissements relevant de l’Université Al Qaraouiyine, ainsi que l’institut national des plantes aromatiques et médicinales, en raison de sa transformation en établissement public, en vertu de la loi n 111-12 relative à l’Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.