Essaouira fête les Andalousies

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com – 26/10/2016

La 13e édition se tient du 27 au 30 octobre
Une centaine de jeunes artistes attendus dans la ville de Mogador
Raymonde El Bidaouia, Sana Mrahatti, Rosario Toledo… au programme
Au grand bonheur des mélomanes, la ville de Mogador vibrera au rythme du Festival des Andalousies Atlantiques quatre jours durant

Au grand bonheur des mélomanes, la ville de Mogador vibrera au rythme du Festival des Andalousies Atlantiques quatre jours durant

La musique andalouse est à l’honneur à Essaouira du 27 au 30 octobre. Pour cette 13e édition, ce sont «Les Jeunes grands maîtres» de cette école prestigieuse qui sont au cœur de cette version 2016 du Festival des Andalousies. En effet, ils seront une centaine d’artistes à y participer. Issus de Tanger, Tétouan, Fès, Chefchaouen, Casablanca, Salé et Essaouira, ils seront accompagnés de la Chorale Dar Al Ala. Ils feront ainsi découvrir ou redécouvrir au public la richesse et l’authenticité de l’art de ce patrimoine musical andalou. Une façon, pour ces jeunes artistes, de dire que la relève est assurée. Ce miroir de la transmission qui signe cette édition révélera ainsi une autre facette des «Andalousies» en donnant cette année encore, une place privilégiée à l’exceptionnelle convergence des cultures musulmane et juive. Quand la musique andalouse et l’histoire leur donnent rendez-vous pour chanter, jouer et danser ensemble. Cette fête de l’altérité et de la diversité connaîtra également la participation de la diva Sanaa Marahati qui a choisi de se réapproprier le répertoire de Samy El Maghribi, figure emblématique du patrimoine musical marocain. Pour ce concert où se mêlent andalou, liturgique, gharnati, chaabi ou hawzi, Sana Mrahatti sera accompagnée par son orchestre et par la Chorale Diapason. Raymonde El Bidaouia, cette autre icône emblématique de la tradition musicale marocaine populaire se produira aussi sur la scène souirie au plus grand bonheur de ses fans. Rachid Ouchehad et son groupe souiri sont  de même attendus pour rendre un hommage fraternel et complice à Maurice El Medioni. Ce musicien, chanteur-compositeur qui a, depuis Oran, écrit et interprété les plus belles pièces du patrimoine musical judéo-arabe du XXe siècle. Et, afin de permettre aux mélomanes de redécouvrir l’art flamenco, les chanteurs et danseurs de la Cie Rosario Toledo se produiront pour recréer l’ambiance typique d’un village sévillan le temps de deux soirées. «Ce cru 2016 des Andalousies Atlantiques à Essaouira fera date par sa capacité à dire non aux amnésiques et à ouvrir grands ses bras à ceux qui disent oui à cette fête de la mémoire retrouvée et au bonheur d’être ensemble», promettent les organisateurs.
Pour rappel, le Festival des Andalousies Atlantiques est organisé depuis 2003 par l’Association Essaouira Mogador. Cette manifestation culturelle s’affirme désormais comme un rendez-vous incontournable d’automne pour célébrer l’amitié hispano-marocaine autour d’une mémoire riche et toujours aussi vivace. Toutes les soirées au programme du festival auront lieu à Dar Souiri et à Place El Menzeh.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.