Covid-19 : après la fermeture de Missions étrangères, qu’en est-il des écoles publiques et privées?

h24info.ma – 07/01/2022

Les principales écoles étrangères de Rabat et Casablanca ont annoncé hier, jeudi 6 janvier, fermer leurs portes pour passer à un enseignement à distance, à la suite de la découverte de cas positifs au covid-19. Quid des écoles publiques? Si la fermeture généralisée n’est pas prévue par le ministère de l’Education nationale, certains établissements publics ont également déjà mis en place l’enseignement à distance.

Les lycées Lyautey, Descartes, le collège Saint-Exupéry, l’école espagnole Juan Ramon Jimenez ont annoncé cette semaine passer à l’enseignement à distance (EAD), en coordination avec les autorités marocaines. Des cas positifs au covid ont été détectés au sein de ces établissements, les conduisant à fermer leurs portes. Quid des écoles publiques? Doit-on s’attendre à un scénario similaire? Si la fermeture généralisée n’est pas prévue par le ministère de l’Education nationale, certains établissements marocains ont également déjà mis en place l’enseignement à distance.

Lors du point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement réuni hier, jeudi 6 janvier, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a évoqué notamment les répercussions de la pandémie sur les écoles. Le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement a indiqué qu’il n’y avait pas de fermeture globale des écoles en vue. Il a rappelé que la fermeture de chaque école dépendra des critères établis dans le cadre de la circulaire publiée au cours de la semaine dernière par le ministère de l’Education nationale, présentée dans le détail lundi dernier par Chakib Benmoussa devant les députés.

Contactée, l’attachée de presse au ministère de l’Education nous informe que « quelques écoles marocaines » ont également commencé à fermer leurs portes, à cause de la détection de cas positifs au covid-19. Elle cite notamment:
– le lycée Omar El Khayam à Rabat fermé dès aujourd’hui pour une durée de sept jours. Un dépistage de 50 élèves a donné sept cas confirmés;
– une classe du secondaire de l’établissement privé Le Détroit (mission) à Tanger;
– l’école espagnole Louis Vives à Larache;
– le lycée Ibn Al-Haytham et une section au lycée Mers El-Khair à Témara.

Notre interlocutrice souligne que dans la région du Souss-Massa, aucun établissement d’enseignement n’a été fermé, à l’exception du lycée de la mission française à Agadir. Deux classes ont été fermées à l’école Al-Wad El-Waer, et une à l’école Abi Dhar du Groupe Scolaire Al-Ghafari à Taroudant. Dans la région de Beni Mellal Khenifra, aucun établissement d’enseignement n’a fermé, poursuit-elle.

Le ministère de l’éducation a opté pour cette gestion du cas par cas pour ne pas pénaliser les établissements et les zones qui sont moins touchées par la pandémie.

La circulaire, datée du 3 janvier 2022, prévoit la « mise en place d’une procédure de gestion des cas positifs pouvant être découverts en milieu scolaire, en coordination avec les autorités territoriales et sanitaires, conformément à ce qui est édicté dans le protocole sanitaire des établissements d’enseignement annexé à la note susvisée n°21×085. Les gouverneurs peuvent être habilités à déterminer le nombre de cas nécessitant la fermeture de la classe ou de l’établissement d’enseignement, selon la spécificité de chaque région. »

La note susvisée n°21×085, datée du 30 septembre dernier, reste donc la norme en terme de protocole sanitaire à l’heure actuelle dans les écoles, en pleine vague du variant Omicron. Elle précise la procédure de gestion de l’étude dans les établissements d’enseignement en cas de découverte d’une infection positive au virus. Trois schémas sont possibles:

  1. Lorsque trois cas ou plus sont enregistrées dans le même département dans un délai d’une semaine: la décision est prise de fermer le département et d’approuver l’enseignement à distance pour une durée de 7 jours par le directeur de l’établissement d’enseignement, les étudiants n’étant pas obligés de passer un test PCR, que ce soit en début ou en fin de la période de suspension des études d’assiduité.
  2. Lorsque 10 cas ou plus sont enregistrées dans différentes salles de classe au niveau de l’établissement: la décision de fermer l’établissement et d’approuver l’enseignement à distance pour une période de 7 jours est prise, en coordination avec les autorités compétentes.
  3. Lorsqu’un professeur, un cadre administratif ou un responsable de services est infecté: la quarantaine de la personne contaminée est respectée pour une durée de 7 jours, avec surveillance des personnes en contact pendant cette période. Il est à noter que la recherche des contacts des personnes infectées par le virus doit être réalisée conformément au guide de gestion des contacts en opération.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.