Reprise : le Maroc affole les compteurs des compagnies aériennes

par Pierre Georges – tourmag.com – 14/03/2022

Depuis que le royaume du Maroc a rouvert ses portes aux touristes étrangers, le 7 février dernier, les transporteurs aériens voient les réservations exploser. Beaucoup annoncent avoir retrouvé, voir dépasser, les niveaux de ventes et de fréquentation de 2019.

La Royal Air Maroc a retiré 9 anciens Boeing 737-700 de sa flotte pour privilégier les appareils plus modernes © Depositphotos Leonid_Andronov

1 mois après la réouverture du royaume marocain aux touristes étrangers, les compagnies aériennes ont le sourire.

« Nous sommes au maximum de nos capacités entre la France et le Maroc. Sur certaines semaines, nous dépassons même les niveaux de trafic de 2019 ! », se réjouit Ilham Kazzini, directrice commerciale de la Royal Air Maroc.

En séjour à Paris pour renouer le contact avec ses équipes et partenaires français cette dernière ajoute : « La reprise est très forte, le retour des français dans de telles proportions est une très bonne surprise, que ce soit pour nos lignes directes entre France et Maroc ou sur nos vols via notre hub de Casablanca en continuation vers l’Afrique.
Les réservations s’envolent, dans les deux sens »
.

La RAM en ordre de marche

Pour surmonter la crise, la RAM, qui espère refonctionner cet été à 100% de ses capacités, capitalise sur l’engouement des réservations entre Maroc et la France, son premier marché étranger.

Toutes ses lignes au départ des provinces françaises et marocaines sont aujourd’hui rétablies (8 aéroports marocains : Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, Agadir, Oujda, Fès, Dakhla).

« Contrairement à la concurrence, nous n’avons jamais retiré notre offre et nos forces commerciales sont restés mobilisés. Nous donnons tous nos moyens au marché français et avons profité de la crise pour mettre en place des nouveautés produits », détaille aussi Tarik Chbourk, directeur du réseau Europe à la RAM.

Parmi ces dernières : de nouvelles offres commerciales familles, des promotions vers l’Afrique, nouvelle carte et services à bord, mais aussi le retrait de 9 anciens Boeing 737-700 de la flotte (pour privilégier les 737-800 et les 787-Dreamliner) et l’ouverture de 3 nouvelles lignes long-courriers (Tel Aviv, Dubaï et Miami).

« La concurrence low cost a eu un comportement très opportunistes au moment des fermetures en annulant leurs vols, se retirant du marché… Maintenant que le pays réouvre, ils reviennent en force. Nous préférons miser sur notre proximité client, notre force commerciale et notre réseau de distribution », estime Ilham Kazzini.

Transavia vend 25 000 billets par semaine

Du côté de la concurrence, justement, après « une explosion des ventes au moment de la réouverture des frontières », Transavia indique une forte réaccélération des ventes avec 25 000 billets vendus sur la semaine du 7 au 13 mars.

Sur l’été à venir, la compagnie à bas-coût du groupe Air France-KLM ne propose pas moins de 600 000 sièges disponibles à la vente vers le Maroc, soit un programme de vol 40% supérieur à celui de 2019. 20 routes au total seront opérationnelles cet été entre France et Maroc au départ d’Orly, Nantes, Lyon, Montpellier et Bastia. Ceci avec deux nouveautés : initialement prévues en fin d’année dernière, les ouvertures des dessertes de Fès et de Oujda au départ de Nantes, prévues pour le 3 mai.

Même son de cloche optimiste du côté de la compagnie mère, Air France qui indique à TourMaG que son trafic entre France et Maroc « est revenu aux niveaux de 2019 ».

« Ce sont des premiers signes qui confirment une reprise. Nous attendons désormais le début de la saison touristique, à compter d’avril et mai, mois pour lesquels les tendances sont encourageantes », fait savoir la direction de la direction tricolore.

Les low-costs reviennent en force

Enfin, les deux plus grandes low-cost européennes, bien qu’ayant déserté le sol marocain pendant la crise, y reviennent en force depuis la France.

EasyJet annonce une augmentation de 11% de son offre entre les deux pays par rapport à ses capacités à la même période en 2019. Ryanair, qui avait bluffé en annonçant son retrait définitif des aéroports marocains, revient de son côté avec une offre supérieure de 50% à celle de 2019.

Alors que reviennent les capacités aériennes sur les liaisons franco-marocaines, rappelons qu’avant la pandémie, 66 vols quotidiens circulaient en moyenne sur le Maroc depuis tous les aéroports français.

Entre Paris et Marrakech on comptait même une dizaine de vols quotidiens. Les autorités marocaines du tourisme indiquent désormais vouloir retrouver les niveaux de fréquentation d’avant crise dès la fin du mois de mars.

Depuis le 7 février dernier, les frontières marocaines se sont ouvertes à nouveau mais les voyageurs français ont toujours besoin pour rentrer dans le royaume de justifier d’un schéma vaccinal complet et d’un PCR négatif de moins de 48h.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.